A Bordeaux, Triaud « se fout des critiques et du romantisme » pour le même prix

A Bordeaux, Triaud « se fout des critiques et du romantisme » pour le même prix

Photo Icon Sport

Seule équipe de Ligue 1 invaincue avec le PSG, avant le déplacement à Bastia de ce dimanche, Bordeaux s’attire toutefois de nombreuses critiques en raison de son jeu développé. Si à domicile, les Girondins prennent souvent les devants, pour se faire rattraper généralement en fin de rencontre, à l’extérieur, les rencontres sont plutôt cadenassées par l’intransigeante défense du club au scapulaire. Un comportement prudent souvent montré du doigt dans les médias, et qui a fait réagir Francis Gillot (voir article). Jean-Louis Triaud a rapidement pris la relève sur ce thème ce dimanche dans L’Equipe. 


« Comme lui, je trouve farfelues toutes ces émissions de foot et je ne trouve pas acceptables les critiques contre une formation qui joue avec ses moyens. Je me fous de la forme, il n’y a pas de place pour le lyrisme et le romantisme », a prévenu le président bordelais, qui sait que les critiques seraient certainement encore plus vives si jamais son équipe se retrouvait en bas de tableau à l’issue de matchs bien plus spectaculaires.