Une incroyable et énorme nouvelle accusation contre la FIFA !

Une incroyable et énorme nouvelle accusation contre la FIFA !

Photo Icon Sport

Le Maroc devait organiser le Mondial 2010 au lieu de l'Afrique du Sud, mais le décompte des voix aurait été truqué affirme un dirigeant de la FIFA dans une conversation privée.

Sepp Blatter a démissionné de son poste de président de la FIFA, et depuis les révélations affluent de partout concernant différentes malversations ayant permis à des pays d’obtenir l’organisation du Mondial. Au point que l’on peut se demander s’il est arrivé que l’organisateur soit désigné honnêtement. Mais ce dimanche, on franchit un nouveau palier dans l’effarement. En effet, le Sunday Times a en sa possession l’enregistrement d’une conversation avec Ismail Bhamjee, membre du comité exécutif de la FIFA dans laquelle ce dernier fait une incroyable révélation. En effet, Ismail Bhamjee confie que lors du vote qui a abouti à la désignation de l’Afrique du Sud pour accueillir le Mondial 2010, c’est en fait le Maroc qui l’avait emporté de deux voix. Demandant à son interlocuteur de ne rien dire sur ce sujet « très secret », le dirigeant de la FIFA pense que ceux qui ont compté les bulletins ont « délibérément fait une erreur ». Et le plus incroyable est que le journal anglais a remis cet enregistrement à Sepp Blatter il y a cinq ans afin d’avoir des explications.

La FIFA ne se mouille pas

En réponse à ces accusations du Sunday Times, la FIFA a préféré taper en touche ce dimanche. « Il ne peut avoir échappé au Sunday Times que désormais ces questions font l’objet d’enquêtes de la part des autorités compétentes, à savoir les services de plusieurs gouvernements. Et la FIFA coopère avec ces enquêtes », a indiqué l’instance mondiale du football. Et un autre dossier pourrait bientôt empoisonner la vie de la FIFA, puisque la presse allemande affirme que l'attribution du Mondial 2006 aurait également fait l'objet de différentes magouilles, et notamment la livraison d'armes par l'Allemagne à l'Arabie Saoudite en échange de voix