Qui veut de Sven-Goran Eriksson ?

Le Suédois, limogé de son poste de sélectionneur du Mexique en avril dernier, ne retrouvera pas d’équipe à la reprise. Son fidèle adjoint, Tord Grip, a reconnu qu’il ne croulait pas sous les sollicitations. « Si nous devions reprendre en août, ce sera déjà réglé depuis longtemps. Il faut croire que nous n’avons plus qu’une seule solution : attendre une bonne proposition. Il y a tellement d’entraineurs qui cherchent un poste, il n’y a pas grand-chose que l’on puisse faire », a reconnu Tord Grip, qui a fait savoir que Sven-Goran Eriksson pourrait être candidat à un poste de sélectionneur comme d’entraineur de clubs.