Kezman : "Comme un esclave"

Alors que son transfert au Paris Saint-Germain s'éternise, Mateja Kezman commence à trouver le temps long et s'agace. " Les deux clubs clubs ne s’entendent pas et je ne trouve pas d’accord avec Fenerbahçe non plus. Mon départ de Turquie est très compliqué à finaliser. J’en suis vraiment désolé. En football, parfois vous êtes comme un esclave. Vous n’avez pas de liberté. Mon cas est semblable à celui de Cristiano Ronaldo. Parfois les gens qui ont beaucoup de pouvoir peuvent jouer avec vous. Vous ne pouvez rien faire. Je ne maîtrise pas mon destin ", explique l'attaquant serbe mardi dans Le Parisien.