L’arbitrage vidéo, la fin du FPF, c’est pas pour maintenant !

L’arbitrage vidéo, la fin du FPF, c’est pas pour maintenant !

Photo Icon Sport

Réélu à la présidence de l’UEFA cette année, Michel Platini ne compte pas revenir sur ses positions. A commencer par l’arbitrage vidéo auquel le patron de l’instance européenne est radicalement opposé, lui qui souhaite conserver l’aspect humain des hommes en noir. Idem en ce qui concerne le fair-play financier tant critiqué à travers l’Europe, mais qui, selon Platini, a déjà permis de diminuer les déficits des clubs.

« Un bilan très positif. Les pertes des clubs ont énormément reculé et cette amélioration financière nous permet d’attirer encore plus les investisseurs pour un développement durable de notre sport, s’est félicité le dirigeant français interrogé par le Républicain Lorrain. La vidéo ? Le football doit rester un jeu humain et universel. C’est cela qui fait sa beauté et depuis plus de cent ans. Il est joué partout autour du monde avec des règles simples et je suis convaincu qu’il doit continuer d’être pratiqué ainsi pour le plaisir de tous. Bien entendu, diminuer la fluidité du jeu en interrompant des actions pour revoir des vidéos ne serait pas du tout bénéfique au spectacle. » Les mêmes arguments qui ne changeront pas l’opinion des mêmes détracteurs…