Balotelli, une « pomme pourrie » découpée par Berlusconi

Balotelli, une « pomme pourrie » découpée par Berlusconi

Photo Icon Sport

Parti cet été du Milan AC pour rejoindre Liverpool, moyennant près de 20ME, Mario Balotelli n’a pas encore convaincu les supporters des Reds, même si ces derniers ont accueilli à bras ouverts Super Mario. En Italie, Silvio Berlusconi, le propriétaire du club lombard, est lui très content de s’être débarrassé du fantasque attaquant italien et il l’a répété dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. « Je me souviens que Balotelli avait été acheté contre ma volonté. Nous avons de nombreux champions : Ménez, Honda, El Shaarawy, Torres, De Jong. La base est là. Et nous n’avions pas besoin d’une pomme pourrie dans le vestiaire, a lancé l’homme d’affaires italien, pas plus gêné que cela pour clairement insulter son ancien joueur et qui pense que sans Balotelli son Milan AC peut de nouveau viser les sommets européens. La finale de la Ligue des champions 2016 aura lieu à Milan. Pourquoi nous ne pourrions pas rêver d’être là et de la jouer ? »