Zidane a « les boules » qu’on l’attaque

Zidane a « les boules » qu’on l’attaque

Photo Icon Sport

C’est à priori la semaine prochaine que Zinedine Zidane saura si la fédération espagnole de football le sanctionne après la plainte déposée par un centre de formation des entraîneurs, qui estime que Zizou utilise un prête-nom pour entraîner la réserve du Real Madrid. Et pour cela, Zidane risque trois mois de suspension. Pour le champion du monde 1998, cette affaire est un vrai scandale, et selon lui elle sert surtout les intérêts de l'entreprise de formation, privée, qui fait ainsi sa publicité sur son dos.

« La polémique lancée autour des diplômes est vicieuse. Et ils le savent tous, ici. J’ai les glandes! Parce que c’est trop facile. Cela fait trois ans que je suis en train de passer mes diplômes en France. Je pouvais les passer en trois mois en Espagne. Or, justement, ce qui m’intéressait était de continuer à me former en France. J’y avais suivi ma formation de footballeur, je voulais m’y former comme entraîneur. Je suis français. J’ai toujours essayé de faire les choses dans les règles. Alors, oui, aujourd’hui, les reproches que l’on me fait me dérangent (…) Quand j’en entends certains ici dire que je ne peux pas entraîner alors qu’eux ont obtenu leur diplôme en trente jours, ça me fout les boules! Parce que, moi, cela fait trois ans que j’y suis! (…) Celui qui a porté plainte a trouvé le moyen que l’on parle de lui sur mon dos (…) C’est quand même hallucinant qu’il y ait aussi peu de monde pour me défendre et expliquer que je n’ai pas eu de passe-droit. Pourquoi vient-on me casser les pieds? Je ne contourne pas la difficulté et certains en profitent pour me cracher dessus. C’est invraisemblable pour moi », constate, sur Sport24, Zinedine Zidane, très agacé de cette histoire et qui ne lâchera rien, le Real Madrid le soutenant à 100%.