OM : Une bonne et une mauvaise nouvelle dans le dossier Payet

OM : Une bonne et une mauvaise nouvelle dans le dossier Payet

Photo Icon Sport

Ce samedi au Stade Olympique, Dimitri Payet n’était ni sur le terrain, ni en tribunes. Et West Ham ne s’en est pas plaint. En effet, l’équipe de Slaven Bilic s’est imposée 3-0 face à Crystal Palace, son coéquipier Andy Caroll confiant même que cette victoire était la preuve « qu’un seul homme ne faisait pas tout, et qu’une équipe était plus forte que l’individu », dans une allusion même pas masquée au bras de fer entamé par Payet. Dans les tribunes, l’international français en a pris pour son grade, le club londonien postant même un stadier devant l'affiche géante de Payet (voir photo) pour éviter qu’il ne soit la cible de projectiles de supporters dégoûtés par son attitude. Maintenant que le cadre est posé, ce transfert est-il réellement possible ?

Non si on s’en réfère à la dernière idée lancée par West Ham, qui souhaite calmer le jeu en proposant un accord intenable pour l’OM. Selon le Daily Mail, les Hammers aimeraient vendre leur meneur de jeu, mais le conserver en prêt jusqu’à la fin de la saison avant de le laisser filer cet été. Une manière de ne pas perdre la face, même si on imagine mal Marseille lâcher une énorme somme d’argent pour ne pas compter le joueur dans ses rangs immédiatement. Derrière cette posture, se cache la bonne nouvelle puisqu’en coulisses, West Ham cherche à recruter un joueur offensif de premier plan, et aurait jeté son dévolu sur l’Islandais Gylfi Sigurdsson, qui est pourtant l’un des pions indispensables de Swansea dans sa lutte pour le maintien.