Ang : Pochettino les rend fous, on en parle même chez le rival

Ang : Pochettino les rend fous, on en parle même chez le rival

Photo Icon Sport

Licencié mardi puis remplacé par José Mourinho à Tottenham, Mauricio Pochettino n’aura aucun mal à rebondir. Plusieurs cadors seraient déjà prêts à le relancer.

S’il le souhaite, Mauricio Pochettino retrouvera un banc en un claquement de doigts. Il lui suffira de jeter un œil à sa liste de prétendants et de choisir l’un des cadors déjà intéressés. A peine deux jours après son éviction à Tottenham, l’entraîneur argentin est déjà annoncé un peu partout en Europe. Ce jeudi par exemple, Sky Sports affirme que le Bayern Munich envisagerait de le recruter pour la saison prochaine. Une idée également à l’étude au FC Barcelone. Et la cote du technicien est si élevée que Martin Keown, légende d’Arsenal, le grand rival des Spurs, conseille aux Gunners de foncer pour l’après-Unai Emery.

« Inutile de paniquer à Arsenal, même si nous n’en sommes pas loin puisque nous ne vivons pas la meilleure des saisons. Mais les dirigeants à la tête du club devraient sérieusement envisager Pochettino, a conseillé l’ancien défenseur central dans le Daily Mail. J'ai beaucoup d'admiration pour ce qu'il a fait à Tottenham, pour la façon dont il a fait grandir ces jeunes joueurs, sans dépenser beaucoup d'argent. Je ne pense pas que Tottenham ait dépensé assez. J’aurais gardé Pochettino. Je pense qu'il le méritait. »

Des entraîneurs menacés

« C'est un licenciement extrêmement important. Maintenant, vous allez avoir des entraîneurs qui vont commencer à surveiller leurs arrières, a prévenu l’Anglais. Je sais qu’il avait des mauvais résultats ces derniers temps mais je lui aurais quand même donné une autre chance. Je n'aime pas la façon dont Tottenham l'a fait. Beaucoup de présidents le regarderont maintenant. Manchester United le voulait à cette époque l'année dernière. Je pense qu'Arsenal devrait être intéressé s'ils veulent faire un pas en avant. » Si les supporters des Gunners ne veulent plus d’Emery, pas sûr qu’ils soient prêts à accueillir leur ancien rival.