L'ASSE rêve de « perdre sa virginité »

L'ASSE rêve de « perdre sa virginité »

Photo Icon Sport

L’AS Saint-Etienne recevra jeudi soir l’Inter Milan dans ce qui ne sera pas qu’un simple match de gala dans un Geoffroy-Guichard comble. En effet, les Verts se doivent de faire un résultat positif afin d’envisager très sérieusement de continuer leur route dans cette Europa League où tout est encore possible. Et pour cela, Christophe Galtier  souhaite que les filets adverses tremblent, ce qui n’est pas encore arrivé. Une mauvaise habitude que l’ASSE veut changer.

« C’est une évidence de dire qu'il faut gagner pour se qualifier, mais un résultat nul ne va pas nous éliminer (…) La réalité du classement de la poule est que s'il y a un résultat nul jeudi soir, il y aura une demi-finale avec la réception de Qarabag. Si nous pouvions avoir le bonheur de gagner jeudi, ce serait très bien en terme comptable, mais aussi pour le moral. Et pour montrer que nous sommes capables de gagner dans des matches de Ligue Europa, mais aussi dans une confrontation qui paraît déséquilibrée face à un adversaire prestigieux, reconnaît l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, qui est conscient que pour s’imposer les Verts vont devoir marquer, ce qu’ils n’ont pas encore fait lors de cette phase de poule d’Europa League. Nous ne marquons pas des tonnes de buts, mais nous en avons marqué quelques-uns en Championnat. En Coupe d'Europe, il faudra perdre notre virginité. Contre Dniepropetrovsk et à Milan, nous avons eu des situations que nous n'avons malheureusement pas su concrétiser. Si nous pouvions conclure celles qui vont se présenter, ce serait intéressant. Notre animation offensive met plus de temps à prendre forme que sur les dernières saisons. Je sais que ça va aller en s'améliorant, mais en débutant la compétition européenne, nous étions dans l'inconnu.»