Caïazzo : «Une grève serait déplacée»

Le co-président de l'ASSE avoue qu'il serait réellement choqué que les joueurs puissent faire grève. « On demande à ce que les indépendants soient réduits de cinq à trois (dans le conseil d’administration de la ligue) et que les présidents passent de 12 à 14. Ce n’est pas la révolution, on en est même loin. Ca ne mérite pas une grève, ni de nuire à l’image du football. Celui qui a du mal à mettre de l’essence dans sa voiture, il va se dire qu’on se fout du monde. Avec des joueurs qui sont particulièrement bien payés, une grève serait un peu déplacée », a expliqué Bernard Caïazzo, le co-président des Verts sur RMC. <!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->