ASSE : Loïc Perrin balance ses vérités sur l'ASSE

ASSE : Loïc Perrin balance ses vérités sur l'ASSE

Photo Icon Sport

Alors que l'AS Saint-Étienne a lancé sa saison de la meilleure des manières, Loïc Perrin s'est confié sur plusieurs sujets, d'Oscar Garcia en passant par les critiques subies l'an dernier et son avenir.

Sous les ordres d'Oscar Garcia, les Verts réalisent leur meilleur début de saison en Ligue 1 depuis 1973. Troisième du championnat avec neuf points en trois matchs, derrière le PSG et Monaco, l'ASSE a retrouvé le sourire. De quoi faire rapidement oublier le départ de Christophe Galtier ? Pas si sûr selon Loïc Perrin, qui répond aux critiques de la saison dernière tout en montrant que la méthode Garcia n'est pas encore totalement assimilée dans le Forez.

« La saison dernière, nous étions énormément critiqués. Parfois c’était à juste titre, mais parfois on s’acharne sur quelqu’un et j’ai l’impression qu’on s’est bien acharné sur nous aussi. Là, on a bien démarré, il ne faut pas non plus se prendre pour d’autres… On sait très bien que ça va très vite. Je ne pense pas que c’était simplement l’entraîneur qui était responsable, parce que Galtier ne jouait pas non plus. C’est un tout. Oscar Garcia ? C’est différent. Chaque entraîneur à sa façon de travailler. Les séances sont différentes, pour l’instant, ça marche, et c’est tant mieux. Il faut s’habituer aux nouvelles méthodes. On va essayer d’avoir le ballon, mais il y a des matchs où ça va être compliqué et là il faudra jouer avec notre état d’esprit qui caractérise bien Saint-Étienne », a lancé, sur SFR Sport, le capitaine des Verts, qui évoque enfin son avenir personnel chez les Verts.

« Si j’avais eu l’occasion de partir... »

« J’ai toujours dit que si j’avais eu l’occasion de partir vraiment pour un plus gros club, forcément… En France c’est compliqué, il y a des clubs qui sont mieux que Saint-Étienne, mais cela ne correspond pas à leur politique de recrutement, ou le club ne me correspond pas. C’était plutôt à l’étranger et si je devais partir, c’était vraiment pour un top club », a avoué Perrin, qui semble donc bien parti pour réaliser toute sa carrière à l'ASSE alors qu'il vient d'avoir 32 ans.