ASSE : Les Ultras accusent Romeyer et Caïazzo de trahison !

ASSE : Les Ultras accusent Romeyer et Caïazzo de trahison !

Photo Icon Sport

Outre un résultat sportif désastreux vendredi soir contre l'AS Monaco, l'AS Saint-Etienne a également vécu un autre sale moment à l'occasion d'affrontements entre des Ultras et les forces de l'ordre autour de Geoffroy-Guichard. Et du côté des supporters les plus acharnés de l'ASSE on estime que les dirigeants stéphanois sont totalement fautifs dans cette situation. Dans un communiqué commun, les Magic Fans 1991 et les Green Angels 1992 tapent du poing sur la table et accusent.

« Depuis plusieurs jours, le club et les pouvoirs publics savaient très bien que nous allions venir en tribune, en témoigne l’inhabituel dispositif policier déployé. Nous avons donc voulu entrer, avec nos billets et dans le calme, à 45 minutes du coup d’envoi, avec plusieurs banderoles ne contenant aucun message insultant. Dès lors, nos membres ont subi plusieurs fouilles abusives, les stadiers ayant reçu pour consigne de ne laisser passer aucun drapeau. Les banderoles ont été mises sur le côté, les grilles ont été fermées et les policiers se sont déployés devant l’entrée, laissant plusieurs milliers de supporters sans explication. Au bout de plusieurs minutes, la foule exigeant de rentrer afin de pouvoir assister au match, les policiers ont décidé de la gazer et de la matraquer. Ils ont été aidés par des stadiers armés de matraques téléscopiques et jetant des barrière sur certains supporters déjà blessé au sol. Comment le club, qui se permet de donner des leçons sur notre comportement peut-il tolérer que sa société de « sécurité » frappe, insulte et menace les membres de sa « famille » ? (...) Samedi, le communiqué encore une fois pitoyable de l’ASSE a fini de nous écoeurer. Nous le considérons comme une véritable trahison de la part du club qui a tout fait pour nous empêcher de rentrer, surement pour fait bonne figure devant d’éventuels repreneurs et tenter de leur cacher la gravité de la situation », soupçonnent les Ultras, visiblement très remontés contre les dirigeants de l’AS Saint-Etienne.