Une revanche ? Non, une finale à gagner pour Rennes

Une revanche ? Non, une finale à gagner pour Rennes

Photo Icon Sport

Un match à triplé enjeu. La finale de Coupe de France qui opposera Rennes et Guingamp samedi soir au Stade de France est à la fois un derby, un match capital pour avoir de l’énergie positive dans l’optique du maintien et une revanche de l’édition 2009. Du moins pour les supporters rennais, car les joueurs, eux,  doivent faire abstraction de cette défaite concédée il y a cinq ans alors que les Rouge et Noir étaient les grands favoris. C’est du moins le sentiment de Sylvain Armand, le joueur le plus expérimenté du groupe de Philippe Montanier. Pour l’ancien Parisien, il faut savourer chaque instant de ce moment et ne pas penser au classement en championnat.

« Avec de l’envie. Même si j’ai déjà eu la chance de soulever ce trophée, ça reste quelque chose d’extraordinaire de gagner un titre. Il y aussi de l’excitation en ce qui concerne l’environnement de la finale. C’est une préparation différente d’un match de championnat. Quand tu arrives en finale, tu ne penses plus au championnat. Il y a un titre au bout donc on ne peut pas se permettre de s’économiser. Je ne pense pas que la situation des deux équipes en championnat peut impacter la rencontre. La plupart des joueurs ne connaissent pas le Stade de France. L’entrainement sur la pelouse la veille aura son importance. On va jouer dans une enceinte où il s’est passé tellement de belles choses. Avec les supporters et l’ambiance, ça sera forcément un moment particulier. Les supporters ont vécu une saison délicate. Ils ont en tête la finale perdue en 2009. Ils veulent prendre leur revanche. Pour nous, ce n’est pas forcément le cas. On doit se concentrer uniquement sur le match qui arrive. Si on pouvait ramener ce trophée à Rennes, ça serait quelque chose de formidable » a fait savoir Sylvain Armand sur le site officiel de son club. Une victoire ferait néanmoins du bien à un club privé d’un titre depuis 1971.