Rennes est « un épouvantail » pour Nice

S’il est de bon ton de toujours désigner l’adversaire comme le favori de la rencontre, Eric Roy a peut-être forcé un peu le trait en ce qui concerne le prochain visiteur du Stade du Ray : le Stade Rennais. A l’heure où Frédéric Antonetti se plaint du peu de réserve qu’il possède au niveau de son effectif, l’entraineur niçois voit en le club breton une véritable machine de guerre…

« Nous restons sur deux défaites consécutives, six buts encaissés, zéro marqué en 4 jours. Ce n’est pas de bon augure pour la suite. Les joueurs vont devoir se rappeler des sacrifices, des efforts qu’ils ont fait pour obtenir des résultats. Car si l’on reste sur une telle dynamique, il va être compliqué de battre Rennes. Elle fait partie des épouvantails du championnat. Ils possèdent un vrai effectif et ne doivent pas leur présence sur le podium au hasard », a estimé Eric Roy, dont l’équipe se doit d’éviter la défaite si elle veut rester dans la première partie du tableau.