L1 : Rennes ne pouvait pas récuser l'arbitre contre l'OM

L1 : Rennes ne pouvait pas récuser l'arbitre contre l'OM

Photo Icon Sport

Dans la foulée du nul entre l'Olympique de Marseille et le Stade Rennais, dimanche soir au Vélodrome, Olivier Létang a clairement fait savoir ce qu'il pensait de Franck Schneider, rappelant que ce dernier avait un long contentieux avec le club breton, et notamment un procès. Le dirigeant rennais a également précisé qu'il avait écrit avant la rencontre à la direction nationale de l'arbitrage pour signaler que la présence de Franck Schneider au sifflet pour ce match contre l'OM n'était pas logique, et à la limite de la provocation. Ce lundi soir, l'inflexible Pascal Garibian, patron des arbitres français, a répondu à Olivier Létang. 

« À aucun moment, un club ne peut récuser un arbitre. C'est complètement prohibé. Ce serait la porte ouverte à une mise en cause de la probité et l'intégrité des arbitres. Bien évidemment, la direction technique de l'arbitrage tient compte des matches qui peuvent avoir suscité des polémiques. Et dans l'intérêt du sportif, on ne va pas désigner tout de suite un arbitre qui aurait été au coeur d'une histoire. Mais, partir du principe qu'un club pourrait remettre en question l'honnêteté d'un arbitre, il en est hors de question. Les arbitres sont tous honnêtes et intègres », a expliqué, sur le site de L'Equipe, Pascal Garibian, qui n'a toutefois pas évoque la petite forme de Franck Schneider lors de cette rencontre.