Une révolution tactique pour Di Maria au PSG ?

Une révolution tactique pour Di Maria au PSG ?

Photo Icon Sport

Recruté pour permettre au Paris Saint-Germain de franchir un cap en Ligue des Champions, Angel Di Maria a déçu contre le Real Madrid mercredi. Pour Jérôme Rothen, le problème de l’Argentin vient de son poste.

Parmi les déceptions du côté du Paris Saint-Germain face au Real Madrid mercredi (0-0), Angel Di Maria n’est pas passé inaperçu. Car si l’ancien Madrilène a pris quelques initiatives, son déchet technique a été beaucoup trop important. Mais ce n’est pas ce que retient principalement Jérôme Rothen, convaincu que l’Argentin est mal utilisé par Laurent Blanc.

« Il n'est pas aidé. Il est côté droit donc il rentre sur son pied gauche. Quand tu rentres sur ton pied gauche et que tu fais un centre rentrant, ce n'est pas la même chose que quand tu es côté gauche et que tu fais un centre sortant, a comparé l’ancien ailier gauche sur Yahoo Sport. Après, les corners c'est psychologique. Le fait qu'il soit en manque de confiance sur le terrain, dans le jeu, en perdant des duels et en tentant des choses trop compliquées ou directement dans les mains de Navas… Des fois ça fait mouche, mais en Ligue des Champions on ne le voit pas. Sur ce genre de matchs on attend plus de lui. Mais il y a les autres autour qui doivent aussi l'aider. Je pense que ce positionnement n'est pas bon. Voir Di Maria tout le temps côté droit... Il peut le faire parfois sur quelques matchs. Mais tout le temps comme ça, en jouant presque comme un Robben, qui a d'autres caractéristiques... » 

Di Maria à gauche !

« Moi je préfère le mettre sur le côté gauche, a confié Rothen. S'ils le mettent sur un côté, autant le mettre à gauche pour qu'il se retrouve sur son pied gauche. Parce que ce qui me dérange aujourd'hui, c'est qu'on a Di Maria qui joue presque comme un ailier droit, on a Cavani qui joue comme un avant-centre, on a Ibrahimovic qui joue en numéro 10 et on a Matuidi qui est naturellement obligé d'aller côté gauche pour compenser le manque de Cavani qui est dans l'axe. Je préfère voir un Di Maria côté gauche plutôt que Matuidi. Il est capable de trouver des angles intéressants pour ses attaquants et cela peut lui redonner confiance. Le talent, il l'a. C'est à Laurent Blanc de le voir. Pour l'instant Di Maria à droite, ce n'est pas une réussite. » Mais dans ce cas, l’entraîneur parisien serait contraint de tout chambouler en trouvant un nouvel ailier droit, qui ne serait pas Zlatan Ibrahimovic…