Trapp, une « chèvre » qui ne fait plus ricaner après PSG-OM

Trapp, une « chèvre » qui ne fait plus ricaner après PSG-OM

Photo Icon Sport

Fustigé et moqué après PSG-Bordeaux, Kevin Trapp en a pris plein la tête depuis ce match, certains consultants étant même persuadés qu'il ne finirait pas l'année comme titulaire dans les buts du Paris Saint-Germain, tant il était, selon eux, une mauvaise pioche du mercato. Laurent Blanc a toujours soutenu son nouveau gardien de but allemand, lequel a lui serré les dents et fait son travail. Mais, face à l'Olympique de Marseille, Kevin Trapp a montré à tous qu'il n'était pas du genre à se prendre la tête avec les critiques, jouant un rôle décisif dans la victoire du PSG, non seulement en stoppant un penalty en seconde période, mais en réalisant également quelques énormes parades. 

Trapp a la confiance du PSG 

« Notre gardien nous a fait du bien sur ce match, aussi avec ce penalty qu’il arrête. Si cela rattrape sa boulette  contre Bordeaux ? Kevin un garçon qui a un très bon jeu au pied, il prend des risques et je veux qu’il continue. Je lui ai maintenu ma confiance et il confirme ce que je pense de lui », s’est réjoui Laurent Blanc après la prestation de Kevin Trapp. De son côté, le portier allemand, qui jouait sous le regard de l’entraîneur des gardiens de la Mannschaft, restait modeste. « Le penalty ? Pour un gardien, c’est plus facile parce qu’on a rien à perdre. C’était important, ça évitait le 2-2 (…) Je travaille beaucoup pour m’améliorer. Je dois confirmer. Maintenant, il y a la trêve internationale, je vais pouvoir me reposer », a confié, dans un français presque parfait, le portier du PSG.