PSG :  Une « guerre absolue » dans les coulisses du PSG !

PSG :  Une « guerre absolue » dans les coulisses du PSG !

Photo Icon Sport

La probable nomination de Thomas Tuchel au poste d'entraîneur du Paris SG a étonné pas mal de monde, le nom du technicien allemand sortant d'un seul coup alors que personne ne l'avait vu venir. Grand spécialiste du PSG, Romain Molina l'affirme dans sa dernière vidéo, la désignation de Thomas Tuchel et la communication faite autour, sont les signaux d'une énorme bataille interne au Paris Saint-Germain. Les acteurs de cette guerre sans pitié sont Nasser Al-Khelaifi, Antero Henrique et Jean-Martial Ribes, directeur de la communication du PSG et proche de NAK.

« Au PSG, il y a une guerre absolue entre Antero Henrique et Jean-Martial Ribes, mais quand je dis la guerre, attention c’est vraiment la guerre. Henrique a sa part d’ombre et on dirait que désormais au club ils font les vierges effarouchées et découvrent son réseau et ses méthodes. Mais c’est le même réseau qui l’a fait venir à Paris, avec des transferts toujours borderline, mais sans Antero Henrique, Neymar il ne vient jamais au PSG. Mais ce n’est même pas ce que Jean-Martial Ribes lui reproche. Ce qu’on reproche à Antero c’est d’être trop là, d’avoir mis ses mecs partout, mais Antero bosse à la confiance avec sa garde rapprochée. Et il veut faire le ménage au PSG (...) Quand L’Equipe sort qu’Antero a confié à des proches qu’il pourrait partir....mais Antero Henrique c’est une tombe, tout ceux qui le connaissent un peu savent qu’il ne dit jamais rien à personne. Il est toujours dans l’ombre et veut rester (...) Si la nomination de Tuchel est un désaveu pour Henrique, ça l’est aussi pour Nasser. Car c’est Doha qui a pris la décision pour Tuchel. Nasse se greffe dans le dossier, mais ce n’est pas lui qui gère et aujourd’hui Nasser Al-Khelaifi a très chaud. Donc entre Nasser et Antero il y a un gros conflit parce qu’au milieu il y a Jean-Martial Ribes (...) Qui a intérêt à dénigrer Antero ? Pourquoi L’Equipe, RMC et Le Parisien sortent le nom de Tuchel au même moment ? Ce ne serait pas quelqu’un du club qui les aurait appelé ? Aujourd’hui c’est clair qu’il y a une déstabilisation d’Antero Henrique voulue par Jean-Martial Ribes, il faut appeler un chat un chat. C’est la guerre absolue....NAK et Ribes veulent la tête d’Antero pour rester au club (...) Bref, on ne sait pas si le directeur sportif va rester, si le président va rester, et la manière pose question. Depuis le départ de Leonardo, il y a un souci au PSG (...) Aujourd'hui est-ce cela dont a besoin le PSG ? On fait quoi si Antero Henrique part dans un mois ? Tu crois que tu envoies un bon signal aux joueurs, aux agents... », explique Romain Molina, auteur notamment d'ouvrages sur Unai Emery et Edinson Cavani.