PSG : Tuchel sans ses stars, c'est zéro !

PSG : Tuchel sans ses stars, c'est zéro !

Photo Icon Sport

Après la défaite à Dijon (2-1) vendredi, les joueurs du Paris Saint-Germain ne sont pas les seuls pointés du doigt. Leur entraîneur Thomas Tuchel n’échappe pas non plus aux critiques.

C’est un Thomas Tuchel particulièrement agacé qui a répondu aux médias après le revers à Dijon lors de la 12e journée de Ligue 1. Sans parler du résultat humiliant contre la lanterne rouge, l’entraîneur du Paris Saint-Germain n’accepte pas la première période catastrophique de son équipe. Il est vrai que les Parisiens n’ont montré aucune détermination avant la pause. Ce que confirme la statistique relayée par Geoffroy Garétier dans le Late Football Club.

« L’explication principale, c’est le manque absolu d’engagement du milieu de terrain au moins en première période, a commenté le journaliste de Canal+. On a compté le nombre de ballons récupérés par les trois milieux, c’était entre 5 et 10 à la mi-temps… Le PSG n’y était pas dans l’engagement, dans la bonne agressivité. Ils ont fait un match totalement anonyme. C’est ce qu’on leur reprochait en fin de saison, on croyait que c’était guéri parce que le recrutement avait été intelligent… Eh bien non, Paris est encore capable de passer à travers ! Paris n’a pas pris ce match au sérieux. » Mais d’après notre confrère, Tuchel est loin d’être irréprochable.

« C’est la responsabilité du coach »

« Il va falloir poser la question des choix de Tuchel ! Le fond du problème, ce sont les choix du coach parfois. C’est quelqu’un de très brillant, fascinant, c’est un très bon communicant… Mais parfois son équipe a tendance à manquer de fond de jeu, a critiqué le spécialiste. Quand les stars ne sont pas au rendez-vous, tout part à vau-l’eau. Les choix de Tuchel sont discutables. L’équipe, en fin de match contre Dijon, ne ressemblait plus à rien. C’est la responsabilité du coach. Ce manque de cohérence doit poser question ! » A force de compter sur la polyvalence de certains joueurs, le coach parisien met parfois son équipe en difficulté.