PSG : Traumatisé par la remontada, Duluc refuse de s'enflammer

PSG : Traumatisé par la remontada, Duluc refuse de s'enflammer

Photo Icon Sport

Tout en maîtrise, le PSG a décroché une probante victoire sur la pelouse de Manchester United mardi soir. Un succès qui prouve que Paris est une grande équipe, même privée de Neymar ou encore Cavani. Tous les feux sont donc au vert du côté de la capitale française en vue d’une qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Néanmoins, ne comptez pas sur Vincent Duluc, qui a visiblement toujours la remontada dans un coin de la tête, pour s’enflammer…

« Parce que nous n’en sommes qu’à la moitié de l’histoire et que nous avons connu des fins d’hiver renversantes, on attendra trois semaines pour sortir le grand orchestre et ses cuivres. Mais s’imposer à Old Trafford, face à une équipe qui avait gagné dix fois sur onze et restait invaincue sous le magistère de Solskjaer, mérite une belle citation au tableau d’honneur du football français » a confié l’éditorialiste du journal L’Equipe avant de poursuivre. « C’est une victoire qui a un sens et qui repousse la rumeur de la malédiction jusqu’à la prochaine fois (…) On pourrait très bien prétendre, ce matin, que le PSG n’a pas besoin de Rabiot, qu’Alves peut jouer jusqu’à 42 ans, que cela aurait été un grand péché de prendre un 6 au mercato quand Marquinhos éteint la lumière à tous les étages chez Pogba… » a expliqué un Vincent Duluc satisfait de ce qu’il a vu, mais qui attendra encore trois semaines pour crier victoire. Il faudrait néanmoins un sacré cataclysme pour que le PSG ne se qualifie pas pour les quarts de finale…