PSG : Sergio Ramos désolé de faire pleurer Madrid

PSG : Sergio Ramos désolé de faire pleurer Madrid

Icon Sport

Figure légendaire du Real Madrid, Sergio Ramos va affronter son ancien club avec le Paris Saint-Germain en Ligue des champions. Le défenseur avoue qu'il s'agira d'un rendez-vous spécial.

Si le premier tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions n’avait pas suscité grande émotion pour Sergio Ramos, puisque le PSG devait défier Manchester United, le second a été plus marquant pour le défenseur espagnol. En effet, le 15 février prochain au Parc des Princes et le 9 mars à Santiago Bernabeu, Paris affrontera le Real Madrid, un club qui est forcément très cher au cœur de Sergio Ramos. Quelques mois seulement après avoir tourné le dos aux Merengue, qui lui ont refusé le contrat sur deux saisons que le PSG a accepté, le défenseur possédant le plus gros palmarès de la planète va croiser ses anciens coéquipiers et évoluer devant les supporters qui l’ont couvé pendant des années. Même si la participation de Ramos à cette double confrontation n’est pas acquise, puisque ses soucis physiques ne l’ont autorisé qu’à jouer un seul match depuis qu’il a signé avec Paris, c’était contre l’ASSE, rien ne dit qu’il sera apte dans deux mois.

Sergio Ramos va retrouver Madrid, quel hasard !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sergio Ramos (@sergioramos)

En marge d’une opération de promotion en Espagne, Sergio Ramos a évidemment été invité à réagir sur ce tirage au sort de la Ligue des champions qui le verra défier Madrid. « Le destin est capricieux. J'aurais aimé qu'une autre équipe soit face à nous. Vous savez à quel point j'aime Madrid, les fans et cela ne changera jamais. Mais désormais la réalité c’est que je suis un joueur du PSG et je vais défendre mon équipe (...) Madrid traverse une bonne période, mais il reste des mois avant ce match et je vais tout faire pour défendre les intérêts de mon club, le PSG (...) Le tirage, je l'ai découvert à la maison. Quand je suis arrivé pour prendre l’avion, affronter Manchester United c’était cool comme confrontation et puis l’UEFA a décidé que le tirage au sort n’était plus valable. C'est un mélange de sensations, j'aurais aimé ne pas avoir cette confrontation. Mais revenir à « la maison » alors que je n’ai pas fait mes adieux est très gratifiant. J'aurais aimé qu'il en soit autrement, mais c'est comme ça », a confié Sergio Ramos, qui s’attend à ce que son portable déborde de messages d’anciens coéquipiers dans les prochaines heures.