PSG : Riolo fracasse « les consultants qui prient pour qu’Emery se plante »

PSG : Riolo fracasse « les consultants qui prient pour qu’Emery se plante »

Photo Icon Sport

Au lendemain du nul concédé par le Paris Saint-Germain face à l’AS Saint-Etienne, les critiques tombent sur l’équipe dirigée par Unai Emery, lequel est lui aussi au coeur des attaques. Même s’il ne nie pas que le PSG est loin d’avoir un niveau digne de son rang, Daniel Riolo accuse quand même les « spécialistes » de s’attaquer avec une énorme mauvaise foi au coach espagnol.

« 7 points après 4 matches, c’est peu. C’est évident par rapport à la saison dernière, moins par rapport aux 3 précédentes qui avait vu Paris prendre 6, 8 et 8 points. Reste que le fond n’est pas mathématique. Le vrai problème, c’est ce que fait ce PSG (…) Aujourd’hui, c’est un peu comme si la saison n’avait pas encore débuté tant le chantier semble grand. Le problème, c’est que mardi, Arsenal vient au Parc. La compo ne sera pas la même, mais est-ce que ça sera suffisant ? Emery met toujours du temps à parvenir à ses fins. Ses débuts à Séville ont fait peur aussi. Et si certains pensent que la saison dernière est le maitre étalon, il va y avoir des déçus. C’est un nouveau PSG et ce n’est pas demain, ni après-demain, qu’on saura si le club a bien fait de tenter le changement. Les nostalgiques du duo de coachs Ibra/Blanc doivent se demander une chose. Est-ce qu’ils auraient signé pour une nouvelle saison avec un titre facile et un quart de LDC ? Est-ce qu’en gardant le duo + un ou deux joueurs, il y aurait eu l’assurance de faire mieux que la saison dernière ? Quelles sont les équipes qui ne changent pas leurs cycles ? Comment étaient les débuts de la Juve l’an dernier ? Comment a été accueilli Allegri après Conte ? Il y a des exemples partout en Europe, mais dans notre foot nombriliste, on ne sait pas ce qu’il se passe ailleurs. Une dernière question pour les nostalgiques, les analystes qui tirent des conclusions après 4 matches, et nos chers consultants qui prient chaque jour pour qu’Emery se plante : entre la saison dernière du PSG, un quadruplé facile, et gagner l’Europa League, qu’est-ce qui est vraiment mieux ? (…) Là où le chauvinisme stupide, celui qui pue le mauvais vin, s’exprime ! Le PSG a tout changé, et il a bien fait. Et ce n’est certainement pas après 4 matches qu’on pourra tirer de vrais enseignements. Aujourd’hui, on sait juste que le PSG est loin du compte. Et c’est déjà bien assez », écrit, sur son blog, un Daniel Riolo visiblement très agacé.