PSG : Proche d'Aulas, l'ancien ministre des sports dégomme le PSG

PSG : Proche d'Aulas, l'ancien ministre des sports dégomme le PSG

Photo Icon Sport

Secrétaire d'état en charge du sport sous François Hollande, Thierry Braillard n'a jamais masqué sa proximité avec Jean-Michel Aulas, et le fait qu'il est supporter de l'Olympique Lyonnais. Alors, lorsque l'émissions Tant qu'il y aura des Gones l'interroge sur le respect du fair-play financier par le Paris Saint-Germain, l'ancien membre du gouvernement attaque bille en tête. Pour Thierry Braillard, il est évident que le PSG va droit dans le mur par rapport à l'UEFA.

« Lorsque le PSG avait fait payer la manche de son maillot par QSI pour 200ME, le club s’était fait taper sur les doigts par l’UEFA , car il existait un texte sur le prix du marché et l'UEFA estimait que le maillot avait un prix du marché. Aujourd’hui, le maillot le plus cher du marché c’est Manchester United avec Chevrolet, et c’est 35ME (Ndlr : En fait Chevrolet verse 65ME par saison pour être sponsor maillot de Man Utd). Donc on a beau contourner la règle, on se fait rattraper par la brigade. Et j’ai un peu peur concernant Mbappé, et même sur Neymar, alors que l’on voit que l’effectif n’a pas été affaibli. Car on ne parle pas non plus des salaires. Et la grande difficulté pour le PSG, comme l’auraient d’autres clubs français, c’est qu’ils sont limités sur le plan des recettes. Ils ont un stade de 40.000 places (Ndlr : Le Parc des Princes fait 48.000 places), et ils ne peuvent pas trouver un magicien qui le transforme en stade de 80.000 places. Ils sont limités sur les droits télévisions car le contrat est acté jusqu’en 2020 (Ndlr : Le PSG touchera aussi les droits de la C1 dont le montant varie en fonction des résultats), et sur les recettes du marketing, même s’ils vont vendre beaucoup de maillots, ils seront limités par la clause de la manche (sic). Le PSG a voulu contourner les règles et on verra ce que dit l’UEFA », constate Thierry Braillard, pas très optimiste concernant le Paris Saint-Germain. Nasser Al-Khelaifi n'a lui pas du tout le même avis et l'a aussi fait savoir.