PSG : Paris répond cash à l’UEFA sur le FPF

PSG : Paris répond cash à l’UEFA sur le FPF

Photo Icon Sport

Au lendemain de la fin du marché des transferts, l’UEFA a annoncé immédiatement qu’une enquête allait être ouverte sur les moyens utilisés par le PSG pour se renforcer de manière aussi copieuse. Le club de la capitale n’a pas laissé passer cette attaque frontale et a immédiatement réagi par le biais d’un communiqué.

« Le Club est surpris d’une telle démarche, alors qu’il a en permanence tenu informé les équipes du Fair-Play financier de l’UEFA de l’impact de l’intégralité des opérations joueurs réalisées cet été alors que rien ne l’y obligeait. Le Club est très confiant dans sa capacité à démontrer qu’il respectera parfaitement les règles du Fair-Play financier au titre de l’exercice 2017/2018.

Il rappelle qu’il a toujours opéré en toute transparence avec les instances européennes du football, avec lesquelles il a développé depuis six ans des relations de confiance, prouvant son plus grand respect pour l’Institution.

Ainsi, le Directeur général délégué Jean-Claude Blanc a présenté le 23 août dernier au siège du Club pendant plus de trois heures aux experts de l’UEFA dont Andrea Traverso, responsable du fair-play financier à l’UEFA, des éléments chiffrés démontrant que les opérations réalisées, avec le FC Barcelone, et celle en cours avec l’AS Monaco, s’inscrivaient dans le respect des règles du Fair-play financier au titre de l’exercice 2017/2018.

Le 31 août, la direction générale du Club a de nouveau échangé avec la direction du Fair-Play financier de l’UEFA pour détailler, en toute transparence, la manière dont l’opération avec l’AS Monaco serait intégrée dès cette saison dans les comptes du Club, tant au niveau des amortissements que de la masse salariale, et ce, dans le respect des normes comptables françaises et IFRS.

Le Club a d’ores et déjà réalisé durant l’été 2017 un montant « d’opérations joueurs » en sortie lui permettant d’améliorer son résultat de plus de 104 millions d’euros sur la saison 2017/2018.

Le Club rappelle, si besoin était, qu’il dispose également d’un actif joueur d’une valeur très significative susceptible de générer des plus-values très importantes dans les deux prochaines fenêtres de marché (janvier et juin) de l’exercice 2018.

Avec la venue de ces deux joueurs complétant un effectif de très haut niveau, le Club franchit une nouvelle étape dans son projet de construction d’un club et d’une franchise sportive mondiale de premier plan. Le Club a su démontrer ces dernières années qu’il avait la capacité à développer ses revenus de manière exponentielle et prévoit une augmentation de 20 à 40% supplémentaires sur l’ensemble des leviers dont il dispose (Revenus internationaux, Sponsoring, Merchandising, Billetterie, Droits TV, revenus liés aux résultats sportifs, tournées été et hiver).

Dans un souci de dialogue et de transparence, le Club poursuivra dans les jours qui viennent ses échanges avec l’UEFA et répondra, comme il en a l’habitude, à chacune des interrogations de l’instance européenne », a fait savoir le PSG, qui a décidé de ne pas se laisser faire dans cette affaire, et dévoile déjà une bonne partie des arguments qui seront utilisés devant l’UEFA pour prouver leur respect du FPF.