PSG : Limogeage, Ibrahimovic, 3-5-2, Blanc passe aux aveux !

PSG : Limogeage, Ibrahimovic, 3-5-2, Blanc passe aux aveux !

Photo Icon Sport

Tout le monde le savait à Paris avant même le début de la saison, c’est sur la campagne européenne que le PSG et son entraineur seraient jugés.

Et comme lors des trois saisons précédentes, le club de la capitale a confirmé qu’il savait être régulier pour passer les poules et les 1/8e de finale, mais le dernier carré lui échappe encore et toujours. Un nouvel échec qui pourrait provoquer d’énormes changements, puisqu’on parle du départ en fin de contrat de Zlatan Ibrahimovic, mais aussi d’un éventuel limogeage de Laurent Blanc. En conférence de presse avant le match face à Caen, l’entraineur parisien n’a pas évité les questions, expliquant que rien n’était joué, et ce à tous les niveaux. La Coupe d’Europe est terminée, l’heure des discussions pour la saison prochaine va commencer.

Blanc se sent menacé au PSG depuis le premier jour

« On est tous sous le coup de la déception. On est abattu, on est négatif. C’est logique dans ces périodes-là. Tout de suite on pense à la tournée d’adieux. Mais je pense que c’est aller un peu vite. Il va y avoir des discussions. Il y a des joueurs en fin de contrat, et dans peu de temps on saura s’il y aura des changements au PSG, y compris d’entraîneur, mais je pense que ce n’est pas le meilleur moment de penser à cela. Je suis en danger depuis le jour où j’ai signé au PSG. Tous les entraîneurs sont dans cette situation. Vous faites le mec surpris mais vous le savez très bien. Vous savez très bien qu’un entraîneur est sur la sellette à tout moment, moi y compris. (…) Ibrahimovic a marqué trois buts contre Nice il y a quinze jours. Vous étiez les premiers à dire qu’il fallait un an de plus. Ca va très vite. Prenons le temps. Prenons du recul… C’est un joueur très important, vous le savez. C’est une réflexion délicate, je peux vous dire que dans peu de temps vous saurez exactement ce qui sera décidé. Vous serez mis au courant », a expliqué le champion du monde 1998, qui est également revenu sur son choix tactique très contesté de débuter en 3-5-2 face à Manchester City, un schéma de jeu jamais utilisé cette saison.

Le PSG n'a pas été éliminé à cause du 3-5-2

« On peut se poser des questions sur le système, oui. J’admets qu’on puisse ne pas être d’accord. Mais j’étais convaincu que ce système pouvait nous rendre plus solide défensivement. Il n’était pas prévu pour tout le match mais j’avais pour intention de priver les atouts offensifs de Manchester City. D’ailleurs on a été plus solides. Ils se sont procurés un penalty sur une erreur individuelle, mais jusqu’à la 40eme minute, on tenait bien, et on est rentré à 0-0 à la mi-temps. Il a aussi fallu faire avec les suspensions. Voilà, vous avez l’explication. Elle vaut ce qu’elle vaut. Moi j’ai eu cette réflexion pour l’équipe. Mais si on pense que s’est fait éliminer uniquement à cause de la façon de jouer, alors ce n’est pas une analyse complète. Ce n’est que mon avis », a expliqué Laurent Blanc, pour qui les suspensions et les absences ont forcé ce changement qui n’aurait pas eu lieu avec Matuidi, Verratti et David Luiz sur le terrain. Néanmoins, il reste une saison à terminer et le PSG va devoir remettre le couvert contre Caen ce samedi. Et ce sera en douceur puisque Laurent Blanc a déjà annoncé, qu’en fonction des blessés et du moral des troupes, il ferait certainement appel à des joueurs de la CFA ce samedi.