PSG : Les analyses malhonnêtes, Riolo en a ras-le-bol

PSG : Les analyses malhonnêtes, Riolo en a ras-le-bol

Photo Icon Sport

Recalé par Everton pour Idrissa Gueye, le Paris Saint-Germain n’est pas parvenu à recruter le fameux milieu défensif.

Sans parler des tensions avec le directeur sportif Antero Henrique, l’entraîneur Thomas Tuchel ressent sûrement de la frustration. L’Allemand comptait sur ce mercato pour combler les trous de son effectif qui l’obligent à bricoler depuis le début de la saison. Du coup, la plupart des observateurs évoquent une période des transferts ratée pour le PSG. Ce qui a le don d’agacer Daniel Riolo.

« Dire que le PSG a échoué n’est pas très honnête, a répondu le consultant de RMC. Rien n’oblige les clubs à vendre leurs joueurs en pleine saison et Paris ne pouvait pas répondre aux exigences parfois démesurées de ces clubs ! Si le PSG avait accepté de lâcher 50 millions pour Gueye, les mêmes qui tapent aujourd’hui sur le PSG auraient dit que le club est un gros pigeon ! » Le problème est bien là selon le spécialiste : Paris est constamment victime d’un acharnement.

La thèse du complot anti-Paris

« Il y a une sorte de négativisme incompréhensible autour du PSG. Une dramatisation sans réflexion. Une sorte de scène de ménage permanente entretenue par les médias qui n’ont que le PSG à croquer. Mais une scène de ménage dont on n’expliquerait pas les causes, a-t-il dénoncé. Le club dépense trop ou mal ou pas assez, bref ça ne va jamais. Paris achète untel, c’est trop cher, fallait prendre untel en solde ! C’est souvent usant, malhonnête et un peu facile comme analyse. »

« Au lieu de dire que rien ne va, il est préférable d’identifier clairement les soucis sans tout mettre à la poubelle, a conseillé Riolo. Et si le PSG passe Manchester United et que Neymar revient, tout ça sans le fameux 6 ? Fin de la scène de ménage et réconciliation sur l’oreiller. Paris devient favori pour la victoire finale c’est ça ? Allez on n’en est pas encore là, pour l’instant faite voler les assiettes dans la cuisine… » Pour rappel, le club francilien n'a recruté que le milieu argentin Leandro Paredes, dont le profil est plutôt celui d'un relayeur.