PSG : Le plan de Tuchel est trop parfait, Rothen réclame du changement

PSG : Le plan de Tuchel est trop parfait, Rothen réclame du changement

Photo Icon Sport

Habitué à changer de système la saison dernière, Thomas Tuchel alterne moins depuis quelques semaines. Et cela n’a rien d’étonnant.

On ne change pas une tactique qui gagne, pense logiquement l’entraîneur du Paris Saint-Germain, qui avait trouvé la solution idéale face au Real Madrid (3-0). En effet, le trio composé de Marquinhos, Idrissa Gueye et Marco Verratti avait marché sur les Merengue. Depuis, le technicien sait que les trois milieux cités sont parfaitement complémentaires dans un 4-3-3. Mais il en faudra plus pour convaincre Jérôme Rothen, qui souhaite voir l’Allemand trouver des alternatives.

« Quand tu as l'effectif du PSG qui est vraiment étoffé, où tu peux changer beaucoup de monde au milieu et même devant, je pense que ce n'est pas la bonne formule de s'enfermer dans une tactique bien précise, a critiqué l’ancien Parisien sur RMC. Le 4-3-3 a fonctionné, fonctionne encore, et peut-être qu'il fonctionnera encore sur des gros matchs de Ligue des Champions. Mais le 4-2-3-1 peut aussi fonctionner avec un Angel Di Maria au milieu de terrain. »

Rothen propose un autre schéma

« On peut aussi parler d'un 4-4-2 en losange, a proposé le consultant. On parle de Verratti qui a désormais de l'expérience. Di Maria a également tout connu et toutes les positions. Neymar, que tu le fasses jouer côté gauche où en n°10 derrière les deux attaquants, je pense qu'il peut être très performant. Le 4-4-2 en losange peut donc être une formule avec un Gueye ou un Marquinhos devant la défense, mais je préfère Gueye car je préfère Marquinhos derrière en vrai patron plus que Kimpembe. »

« Verratti pourrait être plus haut sur la droite et avec un Di Maria plus haut sur sa gauche. Et quand tu as un milieu de terrain comme ça, l'avantage du PSG avec ces profils de joueurs qui sont différents, tu ne vas pas demander à Verratti de faire des passes décisives ou marquer des buts. Par contre, à Di Maria, tu peux lui demander cela parce qu'il a ce profil-là, il a une qualité de percussion et il est attiré par le but adverse », a conseillé Jérôme Rothen qui, à l’image de son collègue Daniel Riolo, craint peut-être de voir l’Argentin sur le banc des remplaçants malgré sa forme du moment.