PSG : Le fiasco qui tue, l'UEFA ne va pas louper Paris

PSG : Le fiasco qui tue, l'UEFA ne va pas louper Paris

Photo Icon Sport

Elimination du Real Madrid, victoire probante au match aller, nouvel entraineur avec des joueurs convaincus, c’était peut-être l’année ou jamais pour le PSG en Ligue des Champions.

Mais les joueurs parisiens ont disparu de la circulation dès le match retour face à Manchester United, avec une inexplicable défaite 1-3 et une élimination prématurée une fois de plus. Sur le plan sportif, il s’agit d’un échec qui risque de traumatiser pour longtemps le Paris Saint-Germain et ses supporters. Mais sur le plan économique, une belle épopée en Ligue des Champions avait aussi pour but de faire grimper de nombreux revenus, vitaux pour faire face avec plus d’arguments à l’UEFA. Car l'instance européenne ne lâche toujours pas le PSG, et le club de la capitale comptait sur un gros parcours en LDC pour éviter des sanctions en fin de saison. 

Et là, tout s’écroule de manière brutale avec des sommes d’argent colossales qui passent sous le nez des Parisiens. C’est ainsi 10 ME de simple prime de qualification qui se sont envolés avec le pénalty de Rashford dans les arrêts de jeu. Et cela montait à plus de 20 ME au tour suivant... S’ajoutent çà cela les pertes sur les revenus des droits télés mais aussi toutes les options déclenchées auprès des sponsors en cas de parcours lointain en Ligue des Champions. Et pour ne rien arranger, les négociations avec Nike pourraient être impactées, l’équipementier américain souhaitant prolonger son contrat, mais pourra difficilement aller aussi haut qu’espéré si jamais le PSG n’apparaît pas comme un club capable de remporter la plus prestigieuse des épreuves.

 Les deux seules bonnes nouvelles du club de la capitale dans ce dossier financier sont bien maigres : les nombreuses primes prévues dans les contrats des joueurs pour un parcours allant jusqu’en quarts de finale au minimum ne seront donc pas versées. Enfin, malheureusement pour Paris, le PSG ne passant par les huitièmes de finale depuis désormais trois saisons, il n’y a pas de pertes d’une année sur l’autre en ce qui concerne les revenus européens. Le trésorier du PSG se console comme il peut…