PSG : City, Barça, Al-Khelaïfi va avoir chaud dans ce dossier complexe

PSG : City, Barça, Al-Khelaïfi va avoir chaud dans ce dossier complexe

Photo Icon Sport

À un an de la fin de son contrat au Paris Saint-Germain, Adrien Rabiot joue sur plusieurs tableaux puisqu'il pense à une prolongation tout en discutant transfert avec de grands clubs européens.

Alors que le club de la capitale française s'apprête à reprendre le chemin de l'entraînement sous les ordres de Thomas Tuchel, Adrien Rabiot ne sait pas encore s'il jouera sous le maillot francilien lors de la saison à venir. Sous contrat jusqu'en 2019, le milieu de terrain va devoir trancher dans les semaines à venir : soit il reste à Paris en prolongeant, soit il part vers d'autres cieux durant le mercato. Et pour l'instant, le flou règne dans ce dossier. S'il doit rencontrer Tuchel au cours des prochains jours pour être rassuré, après leur rendez-vous manqué du mois de mai, le joueur de 23 ans continue de laisser traîner les négociations. La faute à Véronique Rabiot, qui réclame un salaire mensuel de 600 000 euros. Mais ce n'est pas tout, car la mère du joueur parisien a « profité des vacances de son fils pour négocier avec les plus grands clubs européens, comme Manchester City, Manchester United, la Juventus, ou le FC Barcelone », selon Paris United.

Même si Rabiot a envie de rester au PSG, vu qu'il a notamment écouté les conseils de son nouvel entraîneur en perdant deux kilos pendant la trêve, la prolongation de Rabiot ne se fera qu'en fonction des désidératas du joueur, qui ne souhaite plus jouer en numéro six tout en désirant plus de soutien de la part de la direction de Paris, restée un peu à l'écart lors de sa non-convocation à la Coupe du Monde. En cas d'échec des discussions, Rabiot pourrait en tout cas faire ses valises sans problèmes, puisque sa mère « ne verrait pas d’un mauvais oeil un éventuel départ ». Au moins, les choses sont claires, ou pas...