PSG : Christophe Dugarry donne une leçon de présidence à Nasser Al-Khelaïfi

PSG : Christophe Dugarry donne une leçon de présidence à Nasser Al-Khelaïfi

Photo Icon Sport

Pour grandir et remplir ses gros objectifs en Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain devra effectuer quelques changements pendant l’inter-saison.

Chez tous les grands d’Europe, le club prévaut toujours sur les joueurs. Mais au sein du PSG, c’est plutôt l’inverse. Quelques stars, comme Neymar et Mbappé, semblent au-dessus de l’institution francilienne. Ce qui crée forcément des problèmes. Mais si ces joueurs se croient un peu tout permis, comme cela est le cas depuis l’élimination de la C1 contre United, entre les sorties de Kimpembe, Neymar ou Mbappé, c’est surtout à cause de la direction. Selon Christophe Dugarry, Nasser Al-Khelaïfi et Antero Henrique ne font effectivement pas leur travail.

« Il y a le bon et le mauvais flic. Le mauvais flic, c’est l’institution, le président. C’est lui le méchant. Les joueurs doivent avoir peur de lui. Ce n’est pas à l’entraîneur de jouer le Père Fouettard. C’est à la direction, au président, au directeur sportif. Ce sont eux qui doivent faire peur. La direction du club n’a pas à se mélanger, à être le copain du copain, à faire la bise aux joueurs. La hiérarchie, elle ne fait pas la bise aux joueurs. Elle ne se fait pas appeler par les joueurs. Cela passe par l’entraîneur, par le directeur sportif, c’est comme cela que ça fonctionne. L’entraîneur, il ne peut pas tout faire. Laurent Blanc, à un moment donné, il en a eu ras-le-bol. Parce qu’il était esseulé », a lancé le consultant de RMC, pour qui Tuchel claquera la porte du PSG un jour s’il continue à subir en première ligne sur tous les sujets chauds...