PSG-Chelsea : Blanc s’avoue vaincu sur un point face à Mourinho

PSG-Chelsea : Blanc s’avoue vaincu sur un point face à Mourinho

Photo Icon Sport

José Mourinho a fait très fort en commençant son « mind game » (sa guerre psychologique) avec le PSG avant même le tirage au sort des 1/8e de finale de la Ligue des Champions. Le technicien portugais avait confié qu’un déplacement à Paris serait pratique pour les supporters londoniens, ce qui n’est pas faux en soit, mais ce qui est tout de même rarement vu comme un critère par un entraineur avant un tirage au sort aussi important. A deux mois du match, Laurent Blanc a été inévitablement été interrogé sur cette première salve signée du « Special One » et l’entraineur du PSG a fait savoir qu’il n’entrerait pas dans ce jeu-là, reconnaissant la supériorité de Mourinho dans ce domaine. 

« Je n'ai pas envie de jouer à ce jeu-là avec José. Il est plus fort que moi sur ce point. On le connaît. Il est très fort dans ce domaine, et pas que dans ce domaine d'ailleurs. Mais lui aussi avait dû faire ses calculs et anticiper qu'il avait de fortes chances de rencontrer Paris. Ce qui explique ses déclarations. Il faut se rendre à l'évidence. En terminant second, on avait très peu de chances de tomber sur une équipe moyenne. Est-ce que c'est un bon ou un mauvais tirage ? C'est la finalité de ces huitièmes de finale qui nous le dira. Mais Chelsea est une très grande équipe. On a encore des souvenirs de la double confrontation de la saison dernière et ils se sont encore renforcés cet été. C'est un gros client qui nous attend », a expliqué Laurent Blanc, qui sait que toutes les déclarations d’avant-match possibles pendant deux mois n’auront de valeur qu’en fonction des résultats obtenus.