PSG : Cavani éjecté de l'Ecole des fans, Pierre Ménès applaudit

PSG : Cavani éjecté de l'Ecole des fans, Pierre Ménès applaudit

Photo Icon Sport

En écartant Edinson Cavani du onze, l’entraîneur Thomas Tuchel s’est attiré de nombreuses critiques. Mais de son côté, Pierre Ménès est entièrement d’accord avec l’entraîneur du Paris Saint-Germain.

Edinson Cavani cantonné au banc après tous ses exploits au Paris Saint-Germain, la situation provoque pas mal de réactions négatives. A l’image de Daniel Riolo, beaucoup estiment que le meilleur buteur de l’histoire du club mérite un autre traitement. « Tout cela m’agace prodigieusement », répond Pierre Ménès, qui considère que Mauro Icardi a tout simplement gagné sa place en l’absence de l'Uruguayen. « Comment justifier le fait de sortir l’Argentin de l’équipe pour laisser la place au Matador, mis à part son apport historique au club et l’amour aveugle d’une grande partie des supporters ? Non, ce n’est pas comme ça qu’on gère une équipe, qu’on gère un club », a commenté le consultant sur son blog.

« La loi du terrain, de la compétition, ce n’est pas l’École des fans où tout le monde gagne, a-t-il poursuivi. Malheureusement pour lui, l’Uruguayen s’est blessé, son remplaçant a été plus que performant et la concurrence est désormais installée à ce poste d’avant-centre, avec Icardi donc, mais aussi avec Mbappé qui a brillé à ce poste la saison dernière. Et je trouverais parfaitement anormal qu’on décrète, comme ça, que Cavani doit reprendre sa place, pour cause de services rendus. Je suis désolé. Alors il va peut-être marquer un, deux ou trois buts à Brest et tout le monde va dire "voilà, le Matador est de retour". »

« Aucun des deux ne jouera »

« Mais l’objectif du PSG, c’est de passer enfin les quarts de finale de la Ligue des Champions, pas de faire plaisir à monsieur Cavani pour sa dernière année de contrat. Il ne faut pas se tromper de combat et tout lui passer. Ce ne serait pas normal, a jugé Ménès. D’autant moins en constatant que les 13 derniers buts du PSG ont été inscrits par Mbappé (6) et… Icardi (7). De toute façon, le problème sera réglé d’office quand vont arriver les grands matchs de Ligue des Champions. Car à mon avis, aucun des deux ne jouera. Tuchel ne délaissera pas son milieu à trois Marquinhos-Gueye-Verratti et alignera donc Di Maria, Neymar et Mbappé devant. Sauf blessure, évidemment… » Un sacré casse-tête se profile pour le coach parisien.