Bré : Automutilation et incohérence, Neymar n'est pas un violeur

Bré : Automutilation et incohérence, Neymar n'est pas un violeur

Photo Icon Sport

Si la justice brésilienne n'a pas encore définitivement classé l'affaire, les enquêteurs ont eux clairement fait savoir qu'il n'existait pas d'indices suffisants pour accuser Neymar de viol. Et ce lundi, les détails du dossier ont été dévoilés lors de l'émission Fantastico sur Rede Globo. Dans le dossier qu'elle a transmis au Parquet, Juliana Lopes Bussacos, en charge de l'enquête, a estimé que l'accusatrice avait eu des versions totalement incohérentes sur le déroulement des faits supposés, même s'il ne fait aucun doute que la star brésilienne du Paris Saint-Germain a effectivement eu une relation sexuelle avec elle.

De même, les enquêteurs estiment que les traces retrouvées lors des examens médicaux effectués par l'accusatrice près de 15 jours après les faits ne confirment en rien que cette dernière ait été victime d'une agression. L'hypothèse d'une automutilation étant très plausible, puisque si des traces ont été retrouvées, la plaignante ne souffrait d'aucune blessure. L'enquêtrice en chef est donc claire et nette, Neymar Jr ne peut pas être poursuivi dans ce dossier qui aura fait énormément de mal à l'image du footballeur de la Seleçao et du PSG. La décision des juges brésiliens est désormais attendue dans les prochains jours, même si un classement du dossier ne fait plus aucun doute.