PSG : Adrien Rabiot attaque le Paris Saint-Germain devant la LFP !

PSG : Adrien Rabiot attaque le Paris Saint-Germain devant la LFP !

Photo Icon Sport

Encore une fois envoyé s'entraîner ce lundi avec la réserve du Paris Saint-Germain, après avoir été mis sur la touche depuis plusieurs semaines, Adrien Rabiot semble avoir décidé de mettre un terme à la plaisanterie. Non, le milieu de terrain n'a pas accepté de partir durant ce mercato de janvier et non il n'a pas prolongé son contrat au PSG. Mais on a appris que le joueur français formé au Paris SG avait finalement porté l'affaire devant la Commission juridique de la Ligue de Football Professionnel, imitant un an plus tard Hatem Ben Arfa qui avait subi le même traitement de la part des dirigeants du Paris Saint-Germain et avait lui aussi entamé une action devant l'instance du foot pro français.

D'ores et déjà, l'UNFP a fait savoir que le PSG avait désormais l'obligation de réintégrer Adrien Rabiot dans le groupe professionnel. « Cette réintégration doit intervenir sous 48 heures. Dans le cas contraire, le club s'expose à des sanctions. Car d'un point de vue légal, le PSG n'a pas le droit de laisser Adrien Rabiot s'entraîner avec la réserve, comme ils n'avaient pas le droit de le faire avec Ben Arfa. Si ça ne se fait pas sous 48 heures ? Je ne veux pas anticiper. Mais on sera assez vigilant. Car aujourd'hui, le Paris Saint-Germain cherche à gagner du temps, et nous ne voulons surtout pas qu'il en gagne, d'autant que la fin du mercato approche. Nous tenons à ce que le joueur ait les conditions d'entraînement propres à son statut, qu'il puisse s'entraîner normalement, et que ça se passe dans le respect des règles », a indiqué, sur Goal, Stéphane Burchkalter, directeur juridique du syndicat des footballeurs français. Une décision qui ne risque pas d'améliorer les rapports entre le joueur et ses dirigeants, et cela alors que Thomas Tuchel espère toujours faire jouer Adrien Rabiot s'il est encore là après la fin du mercato d'hiver. La jurisprudence Ben Arfa ne plaide pas en faveur de ce désir du coach allemand du Paris Saint-Germain.