PSG : 40 ME la boulette, Al-Khelaïfi va payer

PSG : 40 ME la boulette, Al-Khelaïfi va payer

Souvent loué pour sa capacité à recruter des joueurs dénichés à la surprise générale, Leonardo n’est pas toujours inspiré avec le PSG. 

Le prêt de Mauro Icardi avait été à juste titre considéré comme une véritable aubaine, l’Inter Milan fournissant quasiment gratuitement un vrai numéro 9 capable de finir le travail de Mbappé et Neymar dans la surface. Son achat définitif pour 50 ME a en revanche été beaucoup moins convaincant. Au poste d’attaquant, Moise Kean lui a parfois été préféré, et il faut que dire que l’Italien, par sa générosité, sa polyvalence et sa puissance physique, a marqué des points. Au point que le PSG envisage de l’acheter définitivement dans les prochaines semaines. La partie sera compliquée à mener à bien, puisqu’aucune option d’achat n’a été associée à ce prêt. Résultat, bien conscient que Kean a retrouvé de la valeur alors qu’il avait disparu des radars dans son effectif, Everton en demande au moins 40 ME. Une somme que le Paris SG pourrait bien payer prochainement, dans une opération qui ressemble à un énorme fiasco financier selon Julien Laurens. Le spécialiste des transferts a résumé la situation sur la radio Talk Sport, et le PSG n’en sort pas grandi. 

« 40-45 ME pour Moise Kean, est-ce que ça va se faire ? Oui, les deux clubs discutent sur ce tarif. Peut-être que cela a été très stupide de la part du PSG, parce que, quand ils l’ont pris en prêt, ils n’ont pas placé d’option pour l’acheter, ce qui est assez fou quand on y pense. Car sans aucun doute, la clause aurait été bien inférieure à ce que Everton demande aujourd’hui comme argent. Ce montant est toutefois légitime, car Kean a réalisé une belle saison. Ils ont raison de demander 40-45 ME. Ils n’auraient jamais mis une telle option car il sortait d’une mauvaise saison, et personne ne savait qu’il allait avoir cet impact à Paris. En tout cas, je pense que le Paris SG l’apprécie, et que lui veut rester, donc ça va probablement se terminer par ce gros transfert », a lancé Julien Laurens, qui estime que c’est Leonardo qui aurait du insister pour placer une option d’achat au prêt de Moise Kean, comme cela se fait très souvent. En attendant, c’est Nasser Al-Khelaïfi qui risque de devoir faire un énorme chèque au final.