Pierre Ménès a vu un Di Maria en mode « danseuse »

Pierre Ménès a vu un Di Maria en mode « danseuse »

Photo Icon Sport

Qu’on ne s’y trompe pas, le PSG a tout de même frappé très fort en allant s’imposer 0-3 en Ukraine ce mercredi, effectuant un premier grand pas vers la qualification.

Toutefois, c’est le Real Madrid qui arrive désormais et Paris devra encore hausser son niveau face au club merengue, sous peine de se contenter d’une dangereuse deuxième place. Pour cela, certains joueurs sont déjà au plus haut niveau comme Thiago Silva et Serge Aurier, a loué Pierre Ménès. « Selon qu’on soit fan du PSG ou anti-PSG, on pourrait faire deux papiers sur ce match. Les fans parisiens diront que gagner 3-0 à Donetsk, c’est une sacrée performance. Ils diront qu’en terme de pressing, de récupération du ballon et d’intensité, la première mi-temps francilienne était du niveau Ligue des Champions. Qu’Aurier a fait une première mi-temps exceptionnelle, que Dunga souffre décidément d’un problème oculaire qui l’empêche de sélectionner Thiago Silva et que Paris a presque assuré sa qualification et va pouvoir se concentrer sur son duel avec le Real pour la première place. Tout ça, c’est vrai », a confié le consultant de Canal+, un peu plus réservé sur le trio offensif, qui n’a pas trouvé le chemin des filets malgré les trois buts marqués. 

« Les anti-PSG diront que Paris a goinfré un paquet d’occases, surtout en seconde période avec notamment Di Maria qui a joué deux face-à-face devant Piatov comme une danseuse. Ils diront que Cavani a été extrêmement discret, qu’Ibra a été certes utile en numéro 10 mais qu’on est loin du grand Ibra. Qu’il y a eu un relâchement coupable sur le plan défensif et que les Ukrainiens ont longtemps pu espérer réduire le score. Ils diront aussi que le deuxième et le troisième but du PSG sont extrêmement chanceux. Et tout est également vrai », a livré Pierre Ménès, pour qui deux lectures clairement différentes peuvent être faites de cette rencontre.