Le récit effarant de Serge Aurier sur sa « grosse connerie »

Le récit effarant de Serge Aurier sur sa « grosse connerie »

Photo Icon Sport

Dans une opération de communication montée par le PSG dimanche en fin d’après-midi, Serge Aurier a fait son me-culpa sur de nombreux médias, le défenseur du Paris Saint-Germain multipliant les excuses après son dérapage sur Periscope. Et sur BFM TV, Serge Aurier est revenu sur les circonstances du « tournage » de cette désormais célèbre vidéo qui lui vaut de très gros ennuis. Un récit qui laisse tout aussi pantois que le contenu de ce document mis en ligne.

« C’était une vidéo sur le compte d’un ami à moi. J’ai voulu profiter de ce moment-là pour, on va dire, m’amuser aussi. Ça n’a pas tourné en ma faveur car on a vu l’ampleur que ça a pris. C’est une grande déception et c’est une grosse erreur de ma part d’avoir mis le club dans cette situation à quelques jours d’un rendez-vous important. Si vous regardez bien dans la vidéo, je suis en plein délire. Ce sont des questions auxquelles je ne fais même pas attention quand je réponds parce que c’est une application où il y a du monde, et c’est pour rigoler. Après aujourd’hui, je me rends compte que c’était vraiment une grosse connerie parce que c’est quelque chose de gros. Et c’est pour cela que je me suis excusé auprès du coach, des joueurs et du club. Aujourd’hui, je pense que c’est important de le faire parce que je suis impardonnable sur ce qui est en train de se produire. Et sincèrement, c’est quelque chose qui me fait vraiment mal. C’est une vidéo qui a pris des proportions énormes. A la base, je rigolais avec mon ami d’enfance. Aujourd’hui, je ne suis pas très fier de ce qu’il se passe en ce moment parce que j’ai mis le club un peu en péril », a confié Serge Aurier, qui avait pourtant déjà payé pour comprendre l’an dernier puisqu’il avait été suspendu par l’UEFA après un premier dérapage sur les réseaux sociaux.