Kombouaré : « J’aurais pu être viré »

Kombouaré : « J’aurais pu être viré »

Photo Icon Sport

Malgré le succès en Coupe de France, le PSG est loin d’avoir convaincu la saison passée au niveau du jeu et des résultats, n’échappant pas au ventre mou de la Ligue 1. Son entraineur sait qu’il possède cette saison une seconde chance un peu inespérée.


Pour une fois, l’entraineur a survécu à la crise hivernale du PSG. Arrivé à une belle cote de popularité auprès des supporters, Antoine Kombouaré a utilisé son aura et ses célèbres coups de gueule pour tenir la barre du club malgré des résultats globalement décevants. Le voilà désormais conscient d’avoir une nouvelle occasion de ramener le PSG sur le devant de la scène.

« Je connais la règle : si l’équipe marche, j’aurai bien fait mon job, et si elle ne marche pas, je serai visé. Mais je ne pense pas aujourd’hui à ce qui se passerait en cas de mauvais résultats. Mais j’aurais déjà très bien pu être viré la saison passée si le club l’avait jugé utile ! Ce que je vois, c’est qu’on est mieux armés cette saison. Les arrivées de Nenê et de Bodmer nous apportent plus d’équilibre. Il y a plus d’homogénéité et de concurrence. Notre banc sera meilleur. Si, cette fois, les blessures nous épargnent et si les joueurs jouent à leur vrai niveau, ça peut sourire. Pour cela, il est capital d’amorcer une dynamique de victoires dès la venue de Saint-Étienne », a demandé d’entrée de jeu un Antoine Kombouaré qui avoue tout de même qu’il va quelque peu changer de méthode après avoir pris en compte le contexte si « particulier » du PSG au niveau des retombées médiatiques.

« J’ai une façon de faire qui ne changera pas. Mais je prendrai mieux en compte les répercussions médiatiques particulières du PSG. Dans mes discussions avec les joueurs, j’essaie d’être plus attentif, plus proche, d’avoir plus d’échanges. Tout en sachant que personne n’est au-dessus de l’équipe. Et qu’il n’y a jamais eu de cassure, jusqu’à aujourd’hui, dans ma relation de travail avec le groupe », a expliqué dans L’Equipe Antoine Kombouaré, qui espère qu’à l’image de ses joueurs, cette remise en cause permettra de repartir sur de bonnes bases cette saison.