Jallet : « On s’est fait peur »

Christophe Jallet n’avait pas besoin de le souligner, surtout avec un entraineur comme Antoine Kombouaré, mais Paris est allé chercher avec les tripes les trois points de la victoire à Valenciennes. « On remporte une victoire dans la douleur. Nous avons fait une bonne première mi-temps, malgré une entame difficile lors de laquelle Valenciennes a mis la pression. Les joueurs voulaient des points, et l’ont montré tout de suite. On a souffert un peu plus en deuxième période, même si on a réussi à creuser l’écart. On s’est fait peur en les laissant revenir. On retiendra qu’on a eu un match difficile, mais qu’on prend les trois points. Je suis content d’avoir marqué, mais la victoire reste le plus important », a noté l’une des deux recrues parisiennes de l’été à avoir marqué samedi à Nungesser.