Coupet : «Mon discours n’a pas changé»

Le gardien parisien va regretter pendant longtemps le but encaissé dans les arrêts de jeu face à Montpellier (1-1), qui empêche son équipe de s’imposer malgré une très longue période de supériorité numérique. « C’est le sentiment de déception qui prédomine. Prendre un but sur coup de pied arrêté, on n’est pas les derniers, mais le problème, c’est qu’à 11 contre 10, on n’a pas su se mettre à l’abri et en profiter. Je ne vais pas changer de discours après un premier match, on a un public, des joueurs, on a tout pour avancer. On est déçu mais c’est toujours un point et le championnat est très long. Maintenant, je suis impatient de jouer au Par et je pense que nos supporters sont impatients d’être là pour nous soutenir également », a assuré le gardien parisien sur les ondes de RTL.