A Lorient, « ce n’était pas le PSG » qui jouait

A Lorient, « ce n’était pas le PSG » qui jouait

Photo Icon Sport

Le PSG enchaine les victoires, puisqu’il en est à quatre consécutives (Lens, Nicosie, Bordeaux et Lorient), et pourtant… Le niveau de jeu pratiqué inquiète beaucoup, et ce n’est pas la première période disputée au Moustoir qui va rassurer les observateurs, ni même les joueurs ou l’entraineur. Tous étaient conscients que la première heure de jeu aurait pu valoir aux Parisiens une belle rouste face à une équipe plus réaliste, et plus solide sur les 90 minutes. Auteur du but victorieux pour le PSG, Jean-Christophe Bahebeck s’est bien rendu compte que ce n’était pas le double champion de France en titre qui était de sortie samedi. 

« Le ton est monté. C’est normal après la première mi-temps qu’on a faite. Ce n’était pas le PSG. On ne doit pas montrer ça. Le coach nous a un peu recadrés et ça nous a fait du bien. Je me rappelle qu’à un moment il a dit : "C’est honteux". Là je me suis dit : "ça commence à être grave quand même". Si le coach a dit que c’était honteux... C’était vraiment grave quoi. Vous l’avez sûrement vu à la télévision ou même autour du terrain. Ce n’était vraiment pas une bonne première mi-temps », a expliqué le jeune attaquant parisien, qui profite pleinement de l’absence de Zlatan Ibrahimovic pour marquer quelques points auprès de Laurent Blanc.