Pas d'attaquant en plus à l'OL, et alors ?

Pas d'attaquant en plus à l'OL, et alors ?

Photo Icon Sport

Le mercato de l’Olympique Lyonnais a été marqué par un débat entre Hubert Fournier, le nouvel entraîneur du club rhodanien, et Jean-Michel Aulas au sujet du recrutement d’un attaquant supplémentaire. Pour le patron de l’OL, la priorité était de prolonger Alexandre Lacazette, ce qui est désormais chose faite, et de laisser une chance aux jeunes formés au club. Et finalement c’est évidemment Jean-Michel Aulas qui a eu gain de cause, l’Olympique Lyonnais ne recrutant aucun renfort offensif. Evoquant, dans le Progrès, ce choix, Clinton Njie avoue que cette décision du président a fait le bonheur des jeunes attaquants. « Je suis déjà très lié avec les autres attaquants de l’équipe, Nabil (Fekir), Alex (Lacazette), Momo (Yattara) ou Yassine (Benzia). On s’encourage tous, c’est très sain comme concurrence. Cela ne nous aurait pas dérangés si le club avait recruté un autre attaquant,mais on est tous contents de voir qu’ils comptent sur nous », reconnaît l’international camerounais de l’Olympique Lyonnais, qui espère visiblement que Jean-Michel Aulas ne regrettera pas son choix à l’heure du bilan de fin de saison.