OL : Thierry Henry fustige le « hat-trick de conneries »

OL : Thierry Henry fustige le « hat-trick de conneries »

Icon Sport

Tout au long de la soirée de dimanche, Thierry Henry a fait part de son incompréhension face à l’agression dont Dimitri Payet a été victime à Lyon.

Consultant pour Prime Video, le champion du monde 1998 était présent au bord de la pelouse du Groupama Stadium pour analyser le match entre l’OL et l’OM dimanche soir. Malheureusement, Thierry Henry et tous les amoureux de football ont été privés de ce sommet de la Ligue 1 en raison de l’agression dont Dimitri Payet a été victime dès la 4e minute de jeu avec un jet de bouteille en plein visage. Comme ce fut le cas il y a trois mois à Nice, le diffuseur Prime Video a fait le job toute la soirée en meublant et en donnant les informations au fur et à mesure de cette longue, et même très longue, soirée. Thierry Henry a ainsi eu la parole à plusieurs reprises, et l’ex-buteur d’Arsenal a fait part de sa stupéfaction et de son écœurement devant ces incidents.

« C'est trop, tu viens voir un match, tout est beau, en mode jeu de lumières, on est là pour que le championnat français puisse se battre avec les autres championnats... Et encore une fois, voilà. C’est lamentable, il y a des gens qui doivent dénoncer dans la tribune. Si tu es supporter, tu vas sanctionner ton club en plus.  En Angleterre, OL-OM, c’est le match phare. Les gens vont le voir. Et ils vont voir encore un match interrompu par des imbéciles. Ce n’est pas ce que j’aimerais que les Anglais, les Espagnols, les Italiens… voient du championnat français. Les chants insultants Payet ? C‘est l’hôpital qui se fout de la charité. Tu prends un coup et on t’insulte en plus. Tu n’as rien fait à la base. Juste parce que tu as joué à Saint-Etienne ? Ok, d’accord. C’est un hat-trick de conneries de la part des supporters lyonnais » a fustigé Thierry Henry, dont les commentaires et les punchlines lâchés dimanche soir ont de nouveau fait l’unanimité sur les réseaux sociaux durant cette soirée tragique d’Olympico.