OL : Pierre Ménès attaque la gestion de l'OL

OL : Pierre Ménès attaque la gestion de l'OL

Photo Icon Sport

La désignation de Rudi Garcia au poste d'entraîneur de l’Olympique Lyonnais a surpris pas mal de monde, doux euphémisme, et notamment Pierre Ménès. Dans une séquence mise en ligne sur Yahoo après l’officialisation de l’accord entre l’OL et l’ancien coach de l’OM, le consultant de Canal+ a longuement analysé le cheminement du club de la capitale des Gaules dans cette opération. Avouant ne pas trop comprendre pourquoi Jean-Michel Aulas n’avait pas retenu Laurent Blanc, Pierre Ménès estime que depuis quelques mois l’Olympique Lyonnais semble être dans une passe difficile au niveau de son management.

« Longtemps, Laurent Blanc est apparu comme le favori. Pourquoi il n’a pas été choisi ? Déjà il faut arrêter de nous prendre pour des cons avec cet argument débile du staff. On a l’impression qu’il voulait venir avec 12 mecs, alors qu’il voulait venir avec 3. Est-ce qu’il voulait absolument Jean-Louis Gasset ? Est-ce que Jean-Louis Gasset a refusé d’aller à Lyon ou de bouger de Montpellier pour ses problèmes familiaux ? On ne le sait pas. Mais bon quand tu t’intéresses à Laurent Blanc, tu ne fais pas un focus à ce point-là sur son adjoint, quel qu’il soit. Et puis il y a cette volonté farouche à l’OL de garder l’ancien staff, qui reste quand même sur deux échecs, qu’on le veuille ou non, c’est un peu chelou (...) Alors pourquoi lui a-t-on mis des bâtons dans les roues et surtout qui ? Je pense que Bernard Lacombe et Gérard Houllier étaient farouchement contre Laurent Blanc, pour des raisons que j’ignore. Je pense aussi qu’évidemment étant membre de la Fédé, Jean-Michel Aulas a consulté Noël Le Graët et on connaît l’inimitié, pour ne pas dire plus, que le président de la FFF porte à Laurent Blanc. Là aussi pour des raisons obscures, même s’il parait que quand il était sélectionneur il ne lui répondait pas au téléphone (...) Enfin bref, ce sera Rudi Garcia qui sort d’une expérience très très compliquée avec l’OM, mais ce qui est évident c’est qu’il va récupérer un effectif de bien meilleure qualité que celui de l’OM, même celui d’il y a deux ans. On va voir ce qu’il va faire de cet effectif, si des victoires vont effacer ça. Mais je pense que ça va être des débuts difficiles, et encore une fois ce club me semble un peu géré à la « va-comme-je-te-pousse ». On était parti sur une immense révolution avec des Brésiliens, et on fait un retour en arrière assez colossal. Cela ne me semble pas bien géré », fait remarquer un Pierre Ménès, dubitatif concernant la situation de l’Olympique Lyonnais à cet instant de la saison.