OL : Memphis ? Le coup de gueule c’est bien, assumer, c’est mieux

OL : Memphis ? Le coup de gueule c’est bien, assumer, c’est mieux

Photo Icon Sport

Cible de vives critiques après son match raté face à Hoffenheim, où rarement un attaquant n’aura eu autant de situations intéressantes gâchées, Memphis Depay s’est mis dans une position délicate.

Après sa performance à Angers, où il avait été décisif en sortant du banc, le Néerlandais avait en effet poussé un énorme coup de gueule, mettant en avant ses statistiques et son talent, pour demander un plus grand « respect » de la part de son entraineur. Titulaire contre Bordeaux puis Hoffenheim, l’attaquant lyonnais n’a pas répondu aux attentes. Et c’est le fait justement d’avoir fait de grandes annonces sans suite qui fait très mal, note Nicolas Puydebois.

« Ce qui s'est passé avec Memphis fragilise un peu tout le monde. Le recadrage de Bruno Genesio après Angers est sorti dans la presse et ça lui avait permis de gagner du crédit. Mais depuis, tout le monde est perdant car il y a une perte de confiance du joueur. Mais elle peut n'être que temporaire, le temps qu'il digère, que son orgueil se revigore car Memphis est un joueur de stats. Mais ses propos ont créé un climat et un contexte négatif pour le club, donc pour les résultats. Memphis a parlé mais n'a pas répondu présent. Quand tu revendiques, tu dois assumer par des performances derrière. Si c'est le cas, personne ne dit rien, sinon... », a souligné l’ancien gardien de but de l’OL dans les colonnes de L’Equipe. Le consultant le sait très bien, parler haut et fort est autorisé dans le football, tant que les performances suivent…