OL : Mauvaise nouvelle pour les superstitieux européens

OL : Mauvaise nouvelle pour les superstitieux européens

Photo Icon Sport

Le simple fait d’évoquer un adversaire chypriote suffit à rappeler de très mauvais souvenirs à l’Olympique Lyonnais.

En 2012, alors que le club rhodanien continuait à avoir de grandes ambitions en Ligue des Champions, l'OL s’était fait éliminer en 1/8e de finale de la Ligue des Champions par Nicosie, aux tirs au but. Un revers bien difficile à digérer et qui va marquer à vie les supporters lyonnais. Pour la phase de poule d’Europa League qui va débuter, c’est l’Apollon Limassol, club moins important à Chypre, qui va se dresser sur la route de la troupe de Bruno Genesio.

Mais l’UEFA a confirmé que le club trois fois champion local n’était pas autorisé à recevoir des matchs de cette envergure dans son stade Tsirio de 13.000 places, et devra s’exiler au fameux stade GSP où l’OL a sombré un soir de mars 2012. Mauvaise nouvelle pour les superstitieux même si l’Apollon, où sont récemment passés Camel Meriem et Bertrand Robert, est loin d’être une terreur européenne. L'APOEL Nicosie ne l'était pas non plus à l'époque.