OL : Marcelo fait ce qu'il peut, la phrase flippante

OL : Marcelo fait ce qu'il peut, la phrase flippante

Photo Icon Sport

Que ce soit avec Sylvinho ou Rudi Garcia, l’Olympique Lyonnais n’a jamais réussi à enchaîner une vraie période de bons résultats cette saison, entre la Ligue 1 et la Ligue des Champions.

Alors que l’OM surfe sur sa bonne dynamique, avec cinq victoires de suite en L1, l’OL, lui, peine toujours autant à trouver sa régularité. Lyon étant incapable d’enchaîner plus de trois succès de suite durant cet exercice 2019-2020. Si les absences de certains cadres, comme Memphis Depay ou Houssem Aouar, ont handicapé Lyon, les Gones ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Sans flamme offensive, la formation de Rudi Garcia enchaîne les bévues défensives. Dernier exemple en date mardi lors de la défaite contre Lille (0-1), au cours de laquelle une mauvaise relance de Marcelo a coûté un but et donc le revers… Malgré l’acharnement des supporters, le défenseur brésilien peut compter sur le soutien de ses coéquipiers. Anthony Lopes en tête.

« Ne pas avoir de charnière centrale fixe n'est pas un problème pour moi. Il ne faut pas oublier que Marcelo fait partie de l'OL. Il défend nos couleurs et il essaie d'être le plus performant possible pour le club. On ne maîtrise pas tout ce qu'il se passe en dehors du terrain. Il est très intelligent et il a une force mentale incroyable. Cette situation ne le touche pas forcément. On apprend tous de ces erreurs. Le seul remède est la victoire. Il faut qu’on remonte le plus vite possible. Il faut garder l’état d’esprit, la combativité. Il y a pas mal de choses à rectifier. C’est compliqué aussi de trouver de la stabilité avec le nombre de blessures, l’enchaînement des matchs. On a connu pas mal de mésaventures. Il faut rebondir le plus vite possible », a lancé, en conférence de presse, le gardien de l’OL, qui sait que son équipe rhodanienne n’aura pas le droit à l’erreur à Nîmes vendredi en Ligue 1, cinq jours avant le rendez-vous capital en Ligue des Champions face à Leipzig.