OL : Le Docteur Pierre Ménès se penche sur le malade Lyon

OL : Le Docteur Pierre Ménès se penche sur le malade Lyon

Photo Icon Sport

Depuis dimanche 23 heures, et la fin du match ASSE-OL, nombreux sont les consultants à se pencher au chevet d’une équipe de l’Olympique Lyonnais mal en point. Via Yahoo, Pierre Ménès a évoqué le cas du club de Jean-Michel Aulas et surtout celui de Sylvinho le désormais très contesté de Lyon. Pour Pierre Ménès, ce dernier est beaucoup trop rigide dans ses choix et cela a fini par plomber l’OL après deux matchs de Ligue 1, au point que l’avenir du coach brésilien est très précaire s’il n’accepte pas de radicalement changer.

« Qu’est-ce qui se passe à l’OL ? Enfin, on fait les gens étonnées, mais il n’y a pas grand-chose d’étonnant. Depuis 7 matchs, 8 en comptant le match nul au Parc OL contre le Zénith Saint-Pétersbourg, on ne comprend pas où est ce que Sylvinho veut en venir. Enfin si on comprend très très bien. Voilà un entraîneur qui a dû faire la lecture suivante en voyant les matchs de l’OL l’année dernière : une équipe offensive, qui perd trop de points contre les petites équipes, qui faillit dans les grands matchs et surtout une équipe qui prend trop de buts. Donc Sylvinho a opté pour un système beaucoup plus prudent, et on l’a vu même dans les deux premiers matchs contre Monaco et Angers (...) Depuis la défaite à Montpellier, où il ne s’est rien passé sur le plan offensif, on a vu qu’il y avait quelque chose qui ne fonctionnait pas. Et le principal problème de Sylvinho c’est l’entêtement. A Leipzig, l’OL a fait un match plus consistant c’est vrai, mais dans le contenu Lyon ne joue pas. Et clairement les joueurs s’emmerdent. Ça se voit avec Aouar, avec Depay, vous n’imaginez même pas dans quel état doit être Dembélé qui est le meilleur buteur de Lyon et a perdu sa place on ne sait pas trop pourquoi (...) Le constat est terrible, Lyon est 14e. Alors évidemment ça ne va pas durer, mais plus que ce style de jeu, Sylvinho doit se soumettre ou se démettre. Lyon doit retrouver son visage offensif, et si Sylvinho ne veut pas changer, il doit prendre la porte », a prévenu un Pierre Ménès guère optimiste concernant Sylvinho.