OL : Le choc psychologique, il a eu lieu avec Genesio

OL : Le choc psychologique, il a eu lieu avec Genesio

Photo Icon Sport

Souvent évoqué, rarement constaté, le bénéfice du changement d’entraineur est toujours délicat à constater avec certitude. Pour Barth Ruzza, supporter historique et ancien de la maison lyonnaise puisqu’il officiait à OL TV, il est évident que l’arrivée de Bruno Genesio, qui avait pourtant provoqué bien des doutes lors de sa nomination, est une réussite sportive à l’heure actuelle.

« Fait rarissime fin décembre, Jean-Michel Aulas a viré son entraîneur. Depuis la reprise, Bruno Genesio est devenu le patron à l’OL. Mais pour quel bilan au final ? Parlons chiffre : depuis son arrivée à la tête de l’Olympique Lyonnais, l’équipe a joué 11 matchs ; 4 en Coupe et 7 en championnat. Résultats ? 6 victoires, 4 défaites et un nul. Notons que l’OL a joué deux fois le PSG en 1 mois pour deux défaites (2 fois en Coupe). En championnat, l’OL a engrangé 13 points sur 21 possibles. Pas de quoi sauter au plafond, mais ça va mieux, bien mieux. Le club est à la porte de son objectif et la fin du mois va être primordiale. Ce soir, l’Olympique Lyonnais se déplace à Lille et recevra le PSG dimanche prochain (encore !) 

Alors pourquoi ça va mieux ? Parce que l’effet escompté du changement d’entraîneur a fonctionné. Les joueurs ont envie de se bouger pour l’ancien adjoint. Claude Arnaud Rivenet, consultant pour OL TV, pense même que c’est la clé : " L’adjoint est toujours plus proche des joueurs que le coach c’est comme ça. Les joueurs veulent faire plaisir à Bruno et ça se voit, c’était plus du tout le cas avec Fournier. " Il y a quelques semaines Clément Grenier me faisait cette confidence : "Bruno on le connaît tous par cœur, depuis longtemps, et lui aussi ", de là à évoquer l’effet Genesio grâce à un capital sympathie il n’y a qu’un pas. Quand je vois un joueur comme Lacazette ou Ferri courir sauter dans les bras de son coach pour célébrer son but, le symbole est fort.

Pourtant, Bruno Genesio n’a pas eu de lune de miel. Une pétition a été lancée avec plusieurs milliers de signatures contre son arrivée. Les réseaux sociaux se sont déchaînés sur lui. Une partie des supporters lyonnais n’en voulait pas. Aujourd’hui, le bilan est correct et l’objectif du podium reste à atteindre, mais l’effet Genesio a bien eu lieu. Il va falloir qu’il dure, mais lorsqu’on a le soutien des joueurs c’est quand même plus simple... », a expliqué Barth Ruzza dans sa chronique sur Yahoo !